Les maths à la rescousse de nos reins



Une équipe de 3 chercheurs a réussi à créer un modèle mathématique qui permet de prédire l’état de progression d’une néphrite ou d’une fibrose rénale, des inflammations sévères des reins que les traitements  disponibles ne peuvent résorber. Le diagnostic doit normalement être effectué par l’intermédiaire d’une biopsie invasive. De plus, ce modèle mathématique serait d’un grand secours dans le cas de fibroses résultantes d’un lupus, également appelé lupus néphrétique, qui est une inflammation rénale causée par le lupus érythémateux disséminé (SLE). C’est une maladie auto-immune.

Le modèle complexe doit encore être affiné, mais les tests ont montré que les prédictions de ce dernier corrélaient bien des inflammations réelles rencontrées chez des patients.

Ce modèle a été développé par Avner Friedman du département de mathématiques de l’Université de l’Ohio et Brad Rovin du département de néphrologie du Ohio State’s Wexner Medical Center ainsi que de Wenrui Hao, premier auteur de l’étude et chercheur au Mathematical Biosciences Institute.

La recherche a été publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Auteur :Jérémy Bouchez

Hinnovic.org

#néphrologie #innovation #Traitement #mathématiques #capsule #modélisation

Hinnovic.org

7101, avenue du Parc 

Montréal (Québec) H3N 1X9

hinnovic@gmail.com

  • Facebook
  • Twitter