Une technologie de 1886 pour mieux comprendre les maladies intestinales


Un vidéo stéréomicroscope de l’entreprise Leica.


C’est assez rare en innovation en santé, mais il arrive parfois qu’une technologie vieille de plusieurs dizaines d’années permette encore de faire des percées dans certaines disciplines médicales. C’est le cas pour la stéréomicroscopie, puisqu’une équipe de la Case Western Reserve University dans l’Ohio a eu l’idée d’utiliser cette technologie inventée par l’américain Horatio S. Greenough vers 1886.

L’équipe du Dr. Fabio Cominelli, auteur principal de l’étude parue dans la revue Nature Communications, s’est intéressée à la technique de la stéréomicroscopie en partie parce que les techniques classiques d’étude des tissus intestinaux ne permettent pas de détecter adéquatement certaines inflammations chroniques.

L’équipe de l’école de médecine de la Case Western Reserve University a effectué des analyses stéréomicroscopiques sur plus de 800 souris atteintes de lésions intestinales. Grâce à cette technique, Cominelli et ses collègues sont parvenus à détecter des patrons de structures bien précis et répétitifs en fonction des types de lésions. Ces lésions sont de plus liées à des origines génétiques. Il faudra encore de nombreux tests sur les souris avant que cette technique puisse être appliquée à des êtres humains.

130 ans après son invention, la stéréomicroscopie est amenée à jouer un rôle majeur dans la compréhension, la détection et la prédiction de l’apparition de lésions intestinales. (image ci-dessous : Le premier stéréomicroscope moderne construit par l’entreprise Zeiss vers la fin des années 1880 sur les plans de Horatio Saltstall Greenough.)


Auteur :Jérémy Bouchez Hinnovic.org

#Inflammation #intestins #stéréomicroscopie #technologie

Hinnovic.org

7101, avenue du Parc 

H3N 1X9, Montréal

hinnovic@gmail.com

  • Facebook
  • Twitter