Du simple au complexe. Comment faciliter la navigation?



Bien sûr, la démarche logique et spontanée est de consulter votre médecin de famille. Mais voilà, si vous êtes comme environ 20 % des Québécois, vous n’en avez pas (Dubé-Linteau et coll., 2013). Quels sont les autres choix? La clinique sans rendez-vous? Les ressources communautaires? L’urgence?

Vous avez maintenant réussi à trouver une porte d’entrée dans le système de santé. Bravo! Vous ressortez de cette visite avec une série d’examens à passer et des rendez-vous avec quelques spécialistes. À chaque nouvelle rencontre, vous remplissez plus ou moins le même questionnaire ou répondez à peu près aux mêmes questions des intervenants.

Bien sûr, je caricature. Reste que pour bon nombre d’individus, naviguer à travers le système de soins et se trouver au bon endroit, devant la bonne personne, au bon moment est un défi de taille. Mais est-ce inévitable qu’il en soit ainsi? Peut-on faire mieux? Si oui, comment?

Dans ce dossier, les collaborateurs de Hinnovic mettent en lumière les problèmes de navigation que rencontrent de nombreux patients à travers le Canada, mais également les innovations mises en place pour y remédier.

Pour nous éclairer:

  • Shalom Glouberman, président de l’Association des patients du Canada, explique que la complexité à naviguer à travers le système de soins découle en partie du fait que ce dernier est davantage conçu pour répondre aux besoins des professionnels de la santé qu’à ceux des patients.

  • Mylaine Breton, professeure adjointe au département des sciences de la santé communautaire de l’Université de Sherbrooke, dresse un bilan des innovations organisationnelles les plus prometteuses à l’heure actuelle pour améliorer l’accessibilité à des services de première ligne.

  • Karen Jackson, consultante à la recherche et à l’évaluation, Alberta Health Services, et Nelly Oelke, professeure à l’École de nursing de l’Université de la Colombie-Britannique, identifient trois facteurs qui rendent l’expérience de navigation des patients particulièrement difficile et proposent des solutions pour améliorer la coordination et la continuité des soins.

  • Juliana Alvarez, designer et cofondatrice d’Ide3s, présente des outils ingénieux pour faciliter la communication entre les patients et les intervenants en salles d’urgence dans un contexte multiculturel.


À venir en août 2013

  • François Desmeules, chercheur à l’Unité de recherche clinique en orthopédie du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, publiera un billet sur un projet innovant qui vise à améliorer le triage dans les urgences des hôpitaux.

  • Roxanne Borgès Da Silva, chercheuse à la Direction de santé publique de Montréal et à l’Institut national de santé publique du Québec, résumera la journée d’échange du collectif de recherche sur les services de première ligne qui a eu lieu le 13 juin 2013 à l’Université de Montréal.

À voir ou revoir

La conférence TEDx de Lauren Tan, Codesigning for dementia, qui présente une solution novatrice développée au Royaume-Uni pour améliorer la continuité des soins offerts aux personnes atteintes d’Alzheimer.

Auteure :Myriam Hivon, Ph.D. Hinnovic.org

RÉFÉRENCES

Dubé-Linteau A., Pineault R., Lévesque J-F., Lecours C., et Tremblay M-È. (2013). Enquête québécoise sur l’expérience de soins 2010-2011. Le médecin de famille et l’endroit habituel de soins : regard sur l’expérience vécue par les Québécois, Volume 2, Québec, Institut de la statistique du Québec, 73 p.

Hinnovic.org

7101, avenue du Parc 

Montréal (Québec) H3N 1X9

hinnovic@gmail.com

  • Facebook
  • Twitter