Vers des membres artificiels dotés de proprioception ?


Les informations de positionnement sont envoyées au cerveau grâce à une multitude de récepteurs sensoriels situés dans les muscles, les tendons ou encore les articulations. Il s’agit d’une sensibilité profonde. Quand une prothèse remplace un membre amputé, le cerveau ne reçoit bien sûr pas d’informations sur la position de la prothèse. C’est pour pallier cette lacune des prothèses qu’une équipe conjointe de la Rice University, de l’Université de Pise et de l’Institut italien de technologie a créé une prothèse équipée d’une fonction de rétroaction haptique.

Plutôt que de tenter de faire passer l’information de la position des doigts d’une main artificielle par l’intermédiaire des nerfs du bras, ce qui est très difficile à réaliser et très invasif, l’équipe a ajouté à la prothèse un dispositif qui tend la peau en fonction du degré d’ouverture de la main artificielle. Plus la main se referme pour attraper un objet, plus le dispositif étire la peau. Lors de tests à l’aveugle, des participants dotés d’un bras possédant ce dispositif ont plus que doublé leur capacité à déterminer la taille d’un objet saisi.

Les résultats des expérimentations de cette équipe internationale seront présentés début juin lors de la conférence World Haptic 2017 en Allemagne.

Plus de détails sur le site Eurekalert de l’American Association for the Advancement of Science :

Tactile feedback adds ‘muscle sense’ to prosthetic hand

Voici une présentation vidéo du dispositif assez simple :


#innovation #proprioception #prothèses #technologie

Hinnovic.org

7101, avenue du Parc 

H3N 1X9, Montréal

hinnovic@gmail.com

  • Facebook
  • Twitter