La télémédecine



En ce qui concerne les applications de la télémédecine, il est possible de l’utiliser pour un grand nombre de spécialisations médicales allant de la médecine interne à la chirurgie en passant par la dermatologie et la radiologie (une liste plus exhaustive est disponible sur le site du Réseau québécois de télésanté). Il est intéressant de noter que les psychologues, les orthophonistes, les ergothérapeutes, les infirmières et bien d’autres professionnels de la santé peuvent avoir recours à la télémédecine dans leurs pratiques.


Quelques définitions…

La télésanté est un mode de prestation de soins et de services de santé et de services sociaux, préventifs ou curatifs, de réadaptation ou palliatifs, rendu à distance par télécommunication. Elle inclut les échanges audiovisuels à des fins d’information, d’enseignement et de recherche ainsi que le traitement de données cliniques et administratives.

La télémédecine comprend en général le diagnostic à distance et l’assistance dans l’application d’une mesure thérapeutique. Les définitions suivantes permettent de mieux comprendre les différentes façons de pratiquer la télémédecine :

Téléconsultation :

acte médical réalisé en présence du patient qui dialogue avec le médecin.

Télé expertise :

tout acte diagnostique et/ou thérapeutique qui se réalise en dehors de la présence du patient. Il s’agit en général d’un échange entre deux ou plusieurs médecins qui arrêtent ensemble un diagnostic et/ou une thérapeutique sur la base des données cliniques, radiologiques ou biologiques qui figurent dans le dossier médical du patient.

Télésurveillance à domicile :

transmission à distance de données physiologiques et biologiques aux fins de suivi, d’interprétation et de prise de décision clinique.

Télé assistance :

acte médical au cours duquel un médecin assiste à distance un autre médecin en train de réaliser un acte médical ou chirurgical.

Enjeux de la télémédecine


Pour faire face à cette situation, le Collège des médecins du Québec s’est prononcé sur la question et considère que l’acte médical est posé là où se trouve le professionnel consulté. Néanmoins, dans d’autres provinces canadiennes et d’autres pays, le lieu juridique de l’acte médical est celui où se trouve le patient. Dans le cas où le patient et le médecin se trouvent dans deux régions qui n’ont pas adopté la même position, comment sera déterminée la question de la responsabilité de l’acte médical?

Par conséquent, si les avantages de la télémédecine ne sont plus contestés, il reste encore plusieurs questions à étudier. Que sait-on par exemple de l’impact de la télémédecine sur le système de santé? Au niveau économique, il ressort que compte tenu des coûts d’acquisition des technologies nécessaires au développement d’un système de télémédecine, un nombre minimum d’utilisateurs est requis afin d’en assurer la rentabilité. Mais quelques problèmes restent encore à régler, comme par exemple la rémunération des professionnels de la santé pour les actes de télémédecine, et peu d’analyses économiques ont été effectuées. Comment peut-on dans ce cas évaluer les coûts de la télémédecine?

Ce mois-ci, nous présentons dans notre dossier les principales applications de la télémédecine et nous nous penchons sur les impacts de la télésurveillance à domicile sur l’état de santé des patients ainsi que de la téléréadaptation sur les pratiques cliniques.

Auteure :Pauline Boinot, M.Sc.

RÉFÉRENCES


Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AETMIS) (2009), Revue systématique de la télésurveillance à domicile dans le contexte du diabète, des maladies pulmonaires et des maladies cardiovasculaires, Rapport préparé par Guy Paré, Khalil Moqadem, Gilles Pineau et Caroles St-Hilaire

Collège des médecins du Québec (2000), Énoncé de position sur la télémédecine

Ministère de la Santé et des Sports (2008), Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins, La place de la télémédecine dans l’organisation des soins, par Pierre Simon et Dominique Acker

Pérodeau F. (2008), La télémédecine : enjeux juridiques et déontologiques, Barreau du Québec, Tendances en droit de la santé

Hinnovic.org

7101, avenue du Parc 

H3N 1X9, Montréal

hinnovic@gmail.com

  • Facebook
  • Twitter