Exploiter les villes au profit de la santé métabolique


Comme le mentionne l’éditorial, un nombre croissant d’études montre «qu’un environnement qui promeut l’activité physique a un effet préventif conséquent sur l’obésité et le diabète de type 2» (voir Booth et al., 2014). D’autres études suggèrent que «la promotion et la préservation des espaces verts permettent également de réduire le risque de diabète de type 2» (voir Burt et al., 2014).

L’article du Lancet insiste sur le fait que l’inactivité physique est la 4ème cause de mortalité mondiale et que se pencher sur ce problème de santé publique est certainement la manière la plus directe par laquelle l’environnement bâti peut avoir un effet positif sur la santé métabolique.

Pour plus de détail, voici le lien de l’article du Lancet.


Auteur :Jérémy Bouchez

Hinnovic.org

#capsule #Santé

Hinnovic.org

7101, avenue du Parc 

H3N 1X9, Montréal

hinnovic@gmail.com

  • Facebook
  • Twitter