Dialyse péritonéale à la maison : entrevue



Cela veut dire que ses reins ne réussissaient plus à remplir leurs fonctions principales :

débarrasser le sang de ses déchets par le biais de l’urine.

régulariser les quantités d’eau et de divers minéraux dont l’organisme a besoin pour se maintenir en santé.

Face à une dysfonction importante des reins on prescrit au patient une procédure qui s’appelle la dialyse, qui vient effectuer le travail à la place des reins. Parmi les divers types de dialyse, la dialyse péritonéale est celle que reçoit Monsieur Thouin. Sa particularité est que c’est l’abdomen – à travers le péritoine- qui est utilisé pour la filtration – plutôt qu’un appareil à l’extérieur du corps (comme dans le cas de l’hémodialyse). Ceci implique la pose d’un cathéter abdominal à travers lequel un liquide (le dialysat) est administré. Puis ce liquide ressort du corps en emportant avec lui les toxines.

Entrevue



H. Urfer



Monsieur Thouin, Merci d’avoir accepté de nous faire part de votre expérience des soins à domicile! Pourquoi avez-vous préféré la dialyse péritonéale? Est-ce que cela a été un choix personnel ?



L. Thouin



« Je préférais de loin une solution qui puisse être réalisée à domicile! Des voyages quotidiens vers l’hôpital auraient été fastidieux, surtout l’hiver. J’ai 77 ans. J’ai pris cette décision en discutant avec le médecin. »



H. U.



Depuis combien de temps pratiquez-vous cette dialyse ?



L. T.



« Depuis février 2008, depuis quelques mois.. »



H. U.



En quoi consiste l’installation pour la dialyse à domicile ?



L. T.



« J’ai réservé dans ma maison un endroit pour l’installation de la table sur laquelle je m’installe pour effectuer ma dialyse. »



H. U.



Comment se déroule une séance de dialyse péritonéale ?



L. T.



« Cela dure 30 minutes et cela doit se faire 4 fois par jour. Je peux le faire en toute autonomie; ma femme m’aide pour la pose du pansement. Je dois bien me laver les mains (1 minute) avant de procéder à la dialyse pour éviter toute infection. »



H. U.



Comment avez-vous appris à utiliser cette technologie ?



L. T.



« Nous avons passé une semaine, ma femme et moi, en formation à l’hôpital afin d’apprendre la procédure. Depuis, je peux le faire seul. »



H. U.



Malgré ces soins à domicile, êtes vous en contact avec du personnel soignant régulièrement ?



L. T.



« J’ai un rendez-vous avec l’équipe soignante toutes les 7 semaines environ. »



H. U.



Comment votre dialyse est-elle vécue par votre entourage?



L. T.



« Très bien! Je m’arrange pour planifier mes 4 séances en fonction de nos diverses activités sociales et professionnelles. »



H. U.



Comment évaluez-vous votre qualité de vie ?



L. T.



« Je l’évalue à 90%., elle est excellente. J’ai même pu maintenir mon activité professionnelle (je possède ma propre entreprise). La dialyse péritonéale m’a aussi permis de retrouver la forme. J’avais perdu beaucoup de poids et j’avais mauvaise mise à cause de ma dysfonction rénale avant… Je suis très reconnaissant au monde médical d’avoir pu mettre sur pied une solution comme celle-là. »



H. U.



Faites-vous partie d’une association de patients ?



L. T.



« Non. »



H. U.



Qu’est ce que vous jugez important sur le plan des soins et des politiques pour aider les malades ?



L. T.



« L’aspect le plus important est le contact avec le personnel soignant (écoute et échange). Cela fait toute la différence! Je suis traité à l’Hôpital Juif et je suis très très content de la manière dont je suis traité. »



H. U.



Merci!



Comment fonctionne la dialyse péritonéale ?



« L’excès d’eau et les déchets passent du sang dans le dialysat à travers le péritoine. Le dialysat est ensuite drainé hors de l’organisme pour être jeté. Dans la plupart des cas, ce traitement peut être effectué sans l’aide d’une autre personne, à la maison ou au travail. »

Tiré du site de La fondation canadienne du rein

Invité :Lucien ThouinJournaliste :Helena Urfer, M.Sc.

Hinnovic.org

7101, avenue du Parc 

H3N 1X9, Montréal

hinnovic@gmail.com

  • Facebook
  • Twitter