Des initiatives locales aux problèmes de navigation en première ligne



Depuis 2008, l’Observatoire québécois des réseaux locaux de services recense, analyse et diffuse les initiatives prometteuses déployées par les réseaux locaux. Trois d’entre elles ont retenu notre attention, parce qu’elles proposaient des solutions aux problèmes de navigation qui se rencontrent dans plusieurs régions du Québec. D’où l’intérêt d’examiner les solutions proposées.

Comment trouver un médecin de famille? Une solution de la Montérégie

Un Québécois sur cinq n’a pas de médecin de famille (Dubé – Linteau et coll., 2013). Or, depuis 2006, les résidents de la Montérégie dans cette situation peuvent s‘inscrire au guichet d’accès du CSSS de Vaudreuil-Soulanges. Une infirmière les contacte, évalue leurs besoins, puis les inscrit sur une liste d’attente en fonction des dits besoins. Ce tri permet d’identifier les personnes les plus vulnérables et de référer les situations de soins les plus pressantes dans les différentes cliniques et groupes de médecine familiale (GMF) du territoire en fonction de leurs disponibilités.

Depuis la mise en place du projet, 20 % des utilisateurs du guichet ont obtenu un médecin de famille. Les autres ont été référés à des soins infirmiers ou jugés moins vulnérables. La situation n’est pas encore parfaite, mais l’initiative a transformé les liens de collaboration entre les médecins du territoire et le CSSS et permis de dresser un portrait plus juste des patients sans omnipraticien résidant en Montérégie.

Comment réduire les visites répétées à l’urgence? Une solution des Laurentides

En 2004, le CSSS des Sommets procède à l’analyse des besoins des plus grands utilisateurs de son service d’urgence. Cette analyse révèle que la plupart d’entre eux souffrent de problèmes chroniques, souvent accompagnés de problèmes sociaux, comme la précarité financière, ou de problèmes de santé mentale, qui contribuent à la détérioration de leur état de santé général. On constate également un manque de communication entre les intervenants des différentes ressources disponibles sur le territoire.


Comment traiter un problème de santé mineur ailleurs qu’à l’urgence? Une solution de Drummondville

Le tiers de la population de Drummondville n’a pas accès à un médecin de famille. La situation est d’autant plus critique, que l’on compte peu de cliniques sans rendez-vous sur ce territoire. Résultat : les gens qui souhaitent une consultation médicale rapide, même pour des problèmes mineurs, se rendent à l’urgence de l’hôpital. Afin de réduire ce type de recours à l’urgence, un médecin, en collaboration avec le CSSS Drummond, a mis sur pied le Réseau d’accessibilité médicale Drummond. Grâce à l’action collective de cinq cliniques (quatre GMF et une clinique d’urgentologues), qui acceptent de consacrer une à deux journées par semaine à la clientèle du réseau, la population de Drummondville peut maintenant obtenir un rendez-vous avec un médecin de famille le jour même. Les gens n’ont qu’à consulter en ligne l’horaire des cliniques et se présenter à celle qui offre des consultations médicales ce jour-là.

Cette initiative a, non seulement permis de diminuer de 15 % les consultations à l’urgence, mais a amélioré l’accès de la population à un médecin de famille et permis d’orienter les personnes vulnérables repérées par l’entremise du Réseau vers le guichet d‘accès à un médecin.

Ce qui retient l’attention dans ces trois initiatives, outre le fait qu’elles peuvent aisément être implantées dans d’autres régions, c’est que toutes ont tablé sur l’optimisation de la collaboration entre des ressources déjà existantes. Elles ont également combiné des technologies simples et des ressources humaines qui se consacrent à des tâches spécifiques, afin de permettre aux patients d’accéder au bon type de service, au bon moment et au bon endroit.

Vous connaissez d’autres régions qui ont innové de la sorte? L’Observatoire québécois des réseaux locaux de services vous invite à les faire connaître : voir le formulaire ici.

Auteure :Myriam Hivon, Ph.D. Hinnovic.org


RÉFÉRENCES

Dubé-Linteau A., Pineault R., Lévesque J-F., Lecours C., et Tremblay M-È. (2013). Enquête québécoise sur l’expérience de soins 2010-2011. Le médecin de famille et l’endroit habituel de soins : regard sur l’expérience vécue par les Québécois, Volume 2, Québec, Institut de la statistique du Québec, 73 p.


Gervais J., Archambault J., Battaglini A., Bolduc N. et Royer A.-M. (2010). De l’urgence aux ressources du réseau local : soutien et accompagnement aux personnes aux prises avec des problèmes multiples. Coup d’œil, Observatoire québécois des réseaux locaux de services, 6 avril, 2 pages


Gervais J., Archambault J., Royer A.-M. et Battaglini A. (2010). Obtenir un rendez-vous avec un médecin le jour même? C’est possible grâce à la mise en réseau de cliniques médicales. Coup d’œil, Observatoire québécois des réseaux locaux de services, 29 octobre, 3 pages.


Royer A.-M., Ntebutse J.-G., Archambault J., Battaglini A. et Gervais J. (2010). Guichet d’accès à des services de santé pour la population sans omnipraticien. Récit, Observatoire québécois des réseaux locaux de services, 18 octobre, 7 pages.

Hinnovic.org

7101, avenue du Parc 

H3N 1X9, Montréal

hinnovic@gmail.com

  • Facebook
  • Twitter