Hinnovic » Verdir la ville, pour notre santé : une entrevue avec Mark Anto

Verdir la ville, pour notre santé : une entrevue avec Mark Anto

Entrevue avec Mark AntoManque d’espaces verts, îlots de chaleur, pollution… Face aux effets néfastes d’un certain modèle d’aménagement urbain, collectivités et organismes s’attellent depuis plusieurs années à repenser des villes où il fait bon respirer. Parmi eux, le Centre d’écologie urbaine de Montréal privilégie l’écologie sociale, approche démocratique liant les questions environnementales, économiques et sociales.

 

Cet organisme à but non lucratif vise ainsi l’amélioration de la santé par l’environnement à travers une mobilisation et une participation active des citoyens eux-mêmes. Mais que savons-nous exactement des impacts de l’environnement urbain sur notre santé? Et quelles initiatives permettent d’améliorer concrètement notre santé et notre environnement en ville? Mark Anto, directeur du développement, revient sur les activités du Centre et les défis rencontrés. Il insiste au passage sur les enjeux politiques associés au verdissement des centres urbains.


Invité : Mark Anto
Directeur du développement stratégique
Centre d’écologie urbaine de Montréal
Journaliste : Xuân Ducandas, M.Sc.
Hinnovic.org

 

Un commentaire

  1. Gabriel de New Calédonia dit :

    enlever le béton…pas si simple dans la pratique.
    La ville de Paris lance un appel à projets dédié à la végétalisation innovante:
    Un appel à projets propose de tester des procédés de verdissement des toits et murs.
    La Ville de Paris s’associe au Paris Région Lab(*) pour lancer un appel à projets dédié à la végétalisation innovante. Elle invite les entreprises et les associations à tester, en grandeur nature, leurs solutions expérimentales dans les domaines de la biodiversité, de l’agriculture urbaine et de l’adaptation de l’agglomération au changement climatique.
    En leur proposant d’essayer leurs prototypes dans l’espace public et sur les bâtiments, pendant une durée pouvant atteindre trois ans, Paris entend devenir « un laboratoire à ciel ouvert pour imaginer, tester et développer les innovations qui transformeront la ville ».
    Tester des modèles techniques et économiques
    Pour cet appel à projets, les règles définies sont très larges, « afin de laisser une place à des propositions inattendues ». Le but est d’offrir aux porteurs de projets l’opportunité de tester leurs produits ou solutions in situ ainsi que leurs modèles économiques.
    Les projets pourront être collaboratifs et prendre en considération toutes les dimensions de la solution envisagée (technologie, service, valorisation…).
    Une grande diversité de territoires d’expérimentation sera proposée : toits, terrasses, espaces délaissés, murs, talus, voirie ou mobilier urbain, autorisant des réponses dans de nombreux domaines tels que les substrats, les contenants, les gammes végétales, l’instrumentation de mesure, la maîtrise des flux et des ruissellements d’eaux pluviales ou encore la production agricole.
    Les lauréats seront sélectionnés par un comité constitué d’élus, d’experts et des partenaires de l’appel.
    Les PME innovantes pourront éventuellement être financées par le Fonds Paris Innovation Amorçage, créé par la Ville de Paris et Oseo.
    à voir aussi
    http://villedurable.org/2012/10/16/verdir-la-ville-le-plus-grand-jardin-vertical-du-monde-a-milan/

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook1Share on LinkedIn0Print this page