Hinnovic » Un logiciel dernier cri pour mieux détecter les tumeurs malignes du sein

Un logiciel dernier cri pour mieux détecter les tumeurs malignes du sein

Woman_receives_mammogram_(1)150xUne équipe de chercheurs de l’University of Western Ontario a développé un logiciel qui permet d’augmenter fortement le taux de détection des tumeurs cancéreuses du sein susceptibles de se propager dans d’autres organes et donc de créer des métastases.

Les chercheurs se sont intéressés à un certain type de mutation génétique appelée «mutation par site d’épissage». L’épissage est un processus essentiel se déroulant à l’intérieur de nos cellules par l’intermédiaire duquel de l’ARN messager (ARNm) est produit à partir d’un seul gène. Ce processus intervient dans la synthèse protéique.

Alors que les précédentes recherches ont permis jusqu’à maintenant de détecter 429 différentes mutations par site d’épissage sur un échantillon de 445 tumeurs, le logiciel développé par l’équipe du Dr Peter Rogan a permis d’en détecter 5000.

Plus particulièrement, les recherches se sont portées sur une certaine classe de protéines d’adhésion cellulaire, les molécules d’adhérence des cellules nerveuses (ou NCAM pour Neural Cell Adhesion Molecule). Il s’est avéré que ces protéines se retrouvent à des taux bien plus élevés dans les tumeurs qui ont créé des métastases au niveau des ganglions lymphatiques.

Cette capacité de détection accrue des cellules tumorales impliquées dans le cancer du sein permettrait d’éviter ou de minimiser le recours à des traitements comme la chimiothérapie si le logiciel ne détecte pas des taux de NCAM élevés, indiquant qu’il n’y a pas de métastases.

L’étude a été publiée dans la revue Nature Scientific Report.

 

 

Auteur : Jérémy Bouchez Hinnovic.org

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook2Share on LinkedIn0Print this page