Hinnovic » Journée mondiale des MICI : notre « deuxième cerveau » est fragile

Journée mondiale des MICI : notre « deuxième cerveau » est fragile

inflammatoiresPeu connues du grand public, mais extrêmement invalidantes pour les personnes en souffrant, les « maladies inflammatoires chroniques de l’intestin » toucheraient plus de 5 millions de personnes dans le monde selon le site officiel worldibdday.org consacré à la journée mondiale des MICI (19 mai chaque année).

Parmi les maladies qui entrent dans la catégorie des MICI, la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique créent toutes deux une inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif et provoquent des ulcères destructeurs. Comme il est mentionné dans cet article très complet de l’INSERM en France, « plusieurs facteurs de risques de MICI sont suspectés, notamment des facteurs génétiques et environnementaux ». Les recherches scientifiques sur les facteurs génétiques avancent depuis quelques années; quant aux facteurs environnementaux, l’INSERM ajoute que « le fait que la prévalence de ces maladies augmente très rapidement dans les pays en voie d’industrialisation laisse suspecter un rôle de l’environnement, et en particulier de la pollution, dans leur survenue. Des études suggèrent une implication de microparticules ou encore de métaux lourds comme l’aluminium. L’alimentation pourrait également être en cause. »

Le traitement de ces maladies ne consiste pas en un, mais des traitements. Il y a le traitement des poussées qui arrivent de façon plus ou moins fréquente et il y a le traitement de fond de la maladie qui se déroule sur une période très longue. Nous vous suggérons à ce sujet ce très bon dossier du site Allo Docteurs qui se penche sur la recherche et les traitements existants pour les MICI.

Sur le même site, vous pourrez en savoir plus sur ces maladies et les traitements et innovations autres que anti-inflammatoires ou immunosuppresseurs, notamment la biothérapie. On y parle également des bienfaits de la sophrologie pour soulager les douleurs et combattre la fatigue. Dossier à explorer ici.

De façon plus générale, la science commence depuis plusieurs années à mieux comprendre les liens entre notre cerveau et notre système digestif, à un point tel qu’il est appelé « notre deuxième cerveau ». Si vous désirez en savoir plus sur ce sujet passionnant, la chaîne franco-allemande Arte a mis en ligne un dossier très bien vulgarisé sur les interactions entre le cerveau et le système digestif.

À visiter en cliquant sur l’image ci-dessous.

VentreArteFuture

 

Auteur : Jérémy Bouchez Hinnovic.org

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook0Share on LinkedIn0Print this page