Hinnovic » Du simple au complexe. Comment faciliter la navigation?

Du simple au complexe. Comment faciliter la navigation?

Du simple au complexe. Comment faciliter la navigation?Vous ne vous sentez pas bien depuis plusieurs jours et cela commence à vous inquiéter. Vous avez des troubles digestifs chroniques et ne savez plus comment les gérer. Vous venez de célébrer vos cinquante ans et aimeriez faire un bilan de santé. Votre adolescente souhaiterait obtenir une ordonnance de contraceptifs. Vous êtes enceinte et entamez des démarches pour un suivi de grossesse. À quelle porte allez-vous frapper?

 

Bien sûr, la démarche logique et spontanée est de consulter votre médecin de famille. Mais voilà, si vous êtes comme environ 20 % des Québécois, vous n’en avez pas (Dubé-Linteau et coll., 2013). Quels sont les autres choix? La clinique sans rendez-vous? Les ressources communautaires? L’urgence?

 

Vous avez maintenant réussi à trouver une porte d’entrée dans le système de santé. Bravo! Vous ressortez de cette visite avec une série d’examens à passer et des rendez-vous avec quelques spécialistes. À chaque nouvelle rencontre, vous remplissez plus ou moins le même questionnaire ou répondez à peu près aux mêmes questions des intervenants. À chaque nouvelle rencontre, vous remplissez plus ou moins le même questionnaireCeux-ci ne semblent pas toujours être au courant de votre dossier ou l‘avoir reçu. Vous naviguez ainsi à travers divers établissements de santé qui fonctionnent tous différemment de sorte que vous ne savez jamais trop où vous diriger ni à qui vous adresser. Si ça se trouve, le délai entre votre première visite et celle de suivi a été tellement long que vous ne vous souvenez même plus des symptômes qui vous ont amené à consulter en premier lieu. Que de stress! Quelle perte de temps pour tous!

 

Bien sûr, je caricature. Reste que pour bon nombre d’individus, naviguer à travers le système de soins et se trouver au bon endroit, devant la bonne personne, au bon moment est un défi de taille. Mais est-ce inévitable qu’il en soit ainsi? Peut-on faire mieux? Si oui, comment?

 

Dans ce dossier, les collaborateurs de Hinnovic mettent en lumière les problèmes de navigation que rencontrent de nombreux patients à travers le Canada, mais également les innovations mises en place pour y remédier.

 

Pour nous éclairer

  • Shalom Glouberman, président de l’Association des patients du Canada, explique que la complexité à naviguer à travers le système de soins découle en partie du fait que ce dernier est davantage conçu pour répondre aux besoins des professionnels de la santé qu’à ceux des patients.

  • Mylaine Breton, professeure adjointe au département des sciences de la santé communautaire de l’Université de Sherbrooke, dresse un bilan des innovations organisationnelles les plus prometteuses à l’heure actuelle pour améliorer l’accessibilité à des services de première ligne.

  • Karen Jackson, consultante à la recherche et à l’évaluation, Alberta Health Services, et Nelly Oelke, professeure à l’École de nursing de l’Université de la Colombie-Britannique, identifient trois facteurs qui rendent l’expérience de navigation des patients particulièrement difficile et proposent des solutions pour améliorer la coordination et la continuité des soins.

  • Juliana Alvarez, designer et cofondatrice d’Ide3s, présente des outils ingénieux pour faciliter la communication entre les patients et les intervenants en salles d’urgence dans un contexte multiculturel.

  • Hinnovic résume trois solutions novatrices, recensées par l’Observatoire québécois des réseaux locaux de services et développées dans différentes régions du Québec pour faciliter la navigation des patients en première ligne.

 

À venir en août 2013

  • François Desmeules, chercheur à l’Unité de recherche clinique en orthopédie du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, publiera un billet sur un projet innovant qui vise à améliorer le triage dans les urgences des hôpitaux.

  • Roxanne Borgès Da Silva, chercheuse à la Direction de santé publique de Montréal et à l’Institut national de santé publique du Québec, résumera la journée d’échange du collectif de recherche sur les services de première ligne qui a eu lieu le 13 juin 2013 à l’Université de Montréal.

 

À voir ou revoir

  • La conférence TEDx de Lauren Tan, Codesigning for dementia, qui présente une solution novatrice développée au Royaume-Uni pour améliorer la continuité des soins offerts aux personnes atteintes d’Alzheimer.

Auteure : Myriam Hivon, Ph.D.
Hinnovic.org

 

RÉFÉRENCES

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook1Share on LinkedIn0Imprimer