Hinnovic » “Design et société”, une bulle d’oxygène pour les amateurs d’innovations!

“Design et société”, une bulle d’oxygène pour les amateurs d’innovations!

On a aimé!Je me suis replongée dans la culture créative du design lors de l’événement “Innover pour vieillir chez soi” tenu le 24 avril 2014 à l’École de design industriel de l’Université de Montréal. Rien de mieux pour se requinquer les neurones et l’imaginaire que de délaisser, temporairement du moins, les préoccupations envers les données probantes et … leur effet parfois éteignoir!

 

Philippe Gauthier, directeur du groupe de recherche Design et société, et Sébastien Proulx, doctorant à la Faculté de l’aménagement, ont dirigé avec brio une quinzaine d’étudiants de 3ième année de baccalauréat. Pendant tout le trimestre, ces étudiants ont envisagé, analysé, dessiné, exploré, testé et validé des solutions pour favoriser le “vieillir chez soi.” Inspirés par l’économie sociale, ils ont proposé des objets, des technologies et des interventions humaines autour de six thématiques:

 

  • La personnalisation des services à domicile pour contrer les effets du roulement de personnel

  • La valorisation des proches aidants et des stratégies de conciliation travail-famille

  • L’utilisation de l’infonuagique dans l’organisation des services en accompagnement et transport pour motif médical

  • La communication entre les préposés et les bénéficiaires de services à domicile

  • La coordination des bénévoles en accompagnement et transport pour motif médical

  • L’utilisation du jeu sérieux dans la formation des préposés en aide à domicile

 

Le design est une discipline qui prend toute sa force lorsqu’elle fait face à des contraintes. Les six équipes d’étudiants devaient présenter une vidéo qui illustrait en 3-4 min. le bien-fondé de leur solution, suivie d’un exposé de type “pecha kucha” consistant à clarifier en 20 diapositives et 20 secondes par diapo leur démarche de conception et de validation. Ouf ! Les étudiants ont livré une prestation à rendre jaloux n’importe quel communicateur avéré !

 

J’ai eu plusieurs coups de cœur parmi les projets présentés, me disant que tout ce qu’il nous manque pour relever les défis du vieillissement ce sont des entrepreneurs allumés. Alors que le design produit des solutions originales et sensibles sur les plans humains et sociaux, il est impératif de soutenir la mise à l’échelle de tels projets. Ceci ne peut se faire qu’à travers un entrepreneuriat de qualité qui se soucie de la manière dont on va vieillir à Val d’Or, à Matane ou aux Îles de la Madeleine et qui ne se laisse pas dévier de sa route par un discours ne jurant que par la croissance économique.

 

Oui, j’aime les bulles d’oxygène qui nous obligent à voir les innovations autrement et à revendiquer des changements créatifs. Aussi, j’étais bien heureuse de constater que cet événement avait bénéficié d’un partenariat avec la Conférence régionale des élus de l’Île de Montréal, du Comité d’économie sociale de l’Île de Montréal, de la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal et de la Coopérative DOMESCOM.

 

Les vidéos des étudiants se trouvent sur le site du groupe de recherche Design et société.

Auteure : Pascale Lehoux, Ph.D.
Hinnovic.org

 

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook0Share on LinkedIn0Print this page