Hinnovic » Des solutions innovantes pour le système de santé et services sociaux

Des solutions innovantes pour le système de santé et services sociaux

Grenoble_Avant_450xRemplacer des panneaux publicitaires par des arbres. Voilà l’ingénieuse idée qu’a eue la ville de Grenoble, capitale des Alpes françaises, pour redonner vie à l’agglomération et augmenter la qualité de vie de ses habitants.

 

Grenoble redonne vie à sa ville en la libérant de la « pollution visuelle », mais elle redonne aussi vie à sa population en lui offrant de la verdure, un déterminant important de la qualité de vie et du sentiment de bien-être pour la population. Parler de santé publique permet d’étendre notre compréhension de ce qu’est la santé au-delà de l’absence de maladie. Pour l’Organisation mondiale de la santé, la santé publique est un « état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Ainsi pour rester en santé il faut agir sur plusieurs facteurs externes tels que les besoins nutritionnels, sanitaires, éducatifs, sociaux ou encore environnementaux. C’est ainsi que remplacer des panneaux publicitaires par des arbres peut contribuer à la santé de la population!

Cet exemple se replace dans un ensemble de changements que la ville de Grenoble connaît depuis maintenant quelques années et plus particulièrement depuis un an. Grenoble est une métropole française de près de 500,000 habitants entourée par les montagnes. Faisant face à de nombreux problèmes environnementaux, dont des pics de pollution récurrents, la ville a dû prendre des mesures pour assurer une bonne qualité de vie à ses habitants. Un Plan municipal de Santé avait déjà était diffusé, s’intégrant dans le Réseau français des Villes-Santé de l’OMS. Ce Plan comprenait plusieurs objectifs et actions menant à améliorer la santé de la population grenobloise.

Grenoble_après_450x

Exemple de réaménagement d’une intersection dans Grenoble, sans les panneaux publicitaires.

S’ajoute à cela l’élection de l’écologiste Eric Piolle le 4 avril 2014 à la tête de la mairie. Avec cette nouvelle direction, l’accent est davantage mis sur l’environnement en lien avec tous les secteurs de la ville tant au niveau des transports que de l’urbanisme privé et public.

La ville de Grenoble s’est aussi dotée d’une Direction de Santé publique et environnementale mêlant conjointement ces deux domaines pour une plus grande efficacité en matière de santé de la population. Au Québec nous avons une Direction de santé publique qui supervise les actions et objectifs définis par le gouvernement provincial et des directions régionales de santé publique. Les mesures d’austérité du gouvernement Couillard mènent à la remise en question du mandat et de l’existence de ces directions régionales, en proie à de nombreux changements dus au projet de loi 10, prévoyant une diminution de l’importance de la santé publique dans le mandat global du Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Le cas de Grenoble doit nous montrer toute l’importance de la santé publique de nos jours. Les actions du gouvernement des derniers mois ne permettent plus d’assurer un équilibre dans la gestion de la santé. Pire encore, le pan environnemental est mis de côté au profit du développement économique. L’exemple de Grenoble met en perspective les différentes manières d’intégrer plusieurs disciplines dans les recherches et actions en matière de santé publique. De plus, intégrer les déterminants environnementaux permet de faire des économies sur le long terme (médecine préventive) tout en redonnant un cadre de vie agréable à la population. C’est l’innovation en santé publique au service d’une meilleure qualité de vie… et d’un portefeuille collectif plus rempli!

place_releve_125Ce billet a été rédigé par trois étudiants du cours POL5831 : Administration de la politique sociale de l’état donné par la professeure Carole Clavier (Ph.D) du Département de science politique de l’UQAM.

En donnant la chance à des étudiants de publier des articles vulgarisés sur des problématiques de santé publique, Hinnovic s’assure de donner la parole à la relève!

Auteur(e)s : Nina Escoute, Romy Alphonse et Simon Deschamps
Étudiants POL5831 : Administration de la politique sociale de l’état
Université du Québec à Montréal.

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter7Share on Facebook8Share on LinkedIn29Print this page