Hinnovic » Débattre du futur en santé, c’est s’engager dans le présent !

Débattre du futur en santé, c’est s’engager dans le présent !

On a aimé!Des yeux qui brillent, des visages attentifs, des hochements de tête et des pieds qui battent la mesure du générique d’un clip vidéo… Voilà ce que j’ai pu observer tout récemment avec un plaisir non dissimulé !

 

Mon équipe et moi venons de clore le premier volet de notre étude Dessine-moi un futur ! qui consistait en la tenue de quatre ateliers de délibérations prospectives. Ces ateliers réunissaient des membres du public, d’âges et d’horizons variés. On y a débattu de trois technologies intrigantes mais plausibles. Le deuxième volet de l’étude repose quant à lui sur un forum en ligne où les participants peuvent, à leur guise, visionner des vidéos et réagir à de brèves histoires qui se déroulent en 2030 et en 2040.

 

La prospective est un exercice d’anticipation qui ne prétend pas aboutir à des prédictions formelles. Elle nous projette dans un futur qui reste indéterminé. Notre étude a recours à la prospective car elle permet de réfléchir, à plusieurs têtes, à des enjeux sociaux et technologiques qui se dessinent dès maintenant.

 

Le choix que nous avons fait d’y convier des non-experts répond à une préoccupation qui me taraude depuis un long moment : comment faire en sorte que des sujets a priori complexes —comme l’impact des nouvelles technologies médicales sur la société— puissent faire l’objet de discussions avec des personnes qui ne détiennent pas d’expertise pointue sur ce sujet ?

 

Eh bien, le pari que nous avons fait tient la route ! Je suis enchantée de la richesse des observations que nos participants font sur ce monde inventé, qui les enchante et les inquiète tour à tour.

 

J’aurai l’occasion de vous faire part de nos résultats. D’ici là, vous trouverez dans les pages du journal Forum une description sommaire des objectifs de cette étude financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

 

J’en profite pour remercier Jean Gagnon Doré, l’animateur de nos ateliers, à qui nous devons une formule que je trouve juste et inspirante :

 

Le monde de demain est fait de l’attention que nous lui portons dès aujourd’hui. Le monde de demain est déjà parmi nous. De quoi a-t-il l’air quand on vous demande de le dessiner ?

 

Auteure : Pascale Lehoux, Ph.D.

Hinnovic.org

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook0Share on LinkedIn0Print this page