Hinnovic » Bientôt des prothèses de mains kinesthésiques ?

Bientôt des prothèses de mains kinesthésiques ?

Avoir conscience des mouvements de notre corps, pouvoir les améliorer dans la vie de tous les jours pour être plus précis et plus efficace, voilà un sens que vous utilisez tous les jours grâce à l’information que votre cerveau reçoit de vos muscles, de vos articulations, de vos tendons et de votre peau. Cette capacité à avoir conscience des mouvements de nos membres s’appelle la kinesthésie. Or, qu’en est-il chez les personnes possédant des prothèses suite à une amputation ou une malformation ?

Pour le moment, un membre artificiel ne peut renvoyer d’informations précises sur ses mouvements au cerveau. C’est pour pallier cette lacune qu’une équipe de chercheurs «dirigée par le professeur Paul D. Marasco a pour la première fois réussi à créer une rétroaction entre la prothèse et le cerveau des amputés. Pour ce faire, les participants de l’étude ont préalablement subit une opération visant à rediriger certains nerfs sensoriels afin qu’ils excitent de nouveau des muscles rémanents ou certaines zones de la peau. Grâce à cette opération chirurgicale, «les tentatives de mouvement des membres manquant déclenchent la contraction des muscles innervés. Le signal électromyographique résultant est alors utilisé pour contrôler de manière intuitive une prothèse dont les mouvements motorisées sont gérés par un ordinateur qui est programmé pour détecter les intentions en pensée du participant ». Cependant, l’innovation de l’équipe du laboratoire d’intégration bionique de la clinique de Cleveland réside dans le fait que les amputés arrivent à évaluer les mouvements et la position de la prothèse, malgré le fait de ne pas la voir, leur yeux étant fermés ou bandés. C’est la preuve qu’il est possible de créer l’illusion de la kinesthésie chez des personnes qui sont pourtant dépourvues d’un ou de plusieurs membres et donc des informations de mouvement renvoyées vers le cerveau.

L’équipe de Cleveland n’a pour le moment testé cette procédure qu’avec 6 participants ce qui a permis d’identifier 22 mouvements de base reliés à la main, mais les chercheurs veulent reproduire l’expérience avec un plus grand nombre d’amputés.

 

via GIPHY

RÉFÉRENCES

  • Marasco, P. D., Hebert, J. S., Sensinger, J. W., Shell, C. E., Schofield, J. S., Thumser, Z. C., Nataraj, R., Beckler, D.T., Dawnson, M. R., Blustein, D. H., Gill, S., Mensh, B. D., Granja-Vasquez, R., Newcomb, M. D., Carey, J. P. and Orzell, B. M. (2018). Illusory movement perception improves motor control for prosthetic hands. Science Translational Medicine, 10(432), eaao6990. https://doi.org/10.1126/scitranslmed.aao6990
Auteur : Jérémy Bouchez
Hinnovic.org

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook6Share on LinkedIn0Print this page