Hinnovic » Atelier technologies médicales 2012

Atelier technologies médicales 2012

 

Atelier tenu le 15 juin 2012
à l’Université de Montréal

Informations sur l'activité

Le 15 juin 2012, Pascale Lehoux et l'équipe du blogue Hinnovic ont tenu un atelier d'échange sur la conception des technologies médicales auquel ont participé une trentaine d'invités.

Cet atelier a réuni des concepteurs de technologies (ingénieurs, entrepreneurs, designers), des experts en valorisation, des cliniciens et des représentants d'organismes dont la mission est de soutenir les patients qui sont en contact fréquent avec des technologies.

Cet atelier, financé par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), a suscité des discussions riches et rafraichissantes entre des participants qui se côtoient trop rarement.

La journée a été structurée autour de trois thématiques. Les faits saillants d'une étude que nous menons depuis 2008 sur le développement de trois technologies québécoises ont été brièvement présentés afin d'amorcer des discussions en sous-groupe ou en plénière. Nous avons également projeté deux vidéos clips qui résument une partie de nos résultats de recherche (voir thématique 1 et 3).

 

 Thématique 1 : Quels sont les défis et les besoins des systèmes de soins auxquels les technologie médicales pourraient mieux contribuer?

Dans le but de pousser la réflexion des participants sur la façon dont nous jugeons de l'importance des besoins à combler les uns par rapport aux autres, Pascale Lehoux a attiré l'attention sur les "lunettes" qui encadrent ce que chacun voit dans l'innovation à concevoir et qui met au focus certains aspects de ce que celle-ci devrait accomplir. De plus, les "mondes" (ingénierie, médecine, informatique, etc.) desquels proviennent ceux qui contribuent au processus de conception influencent les décisions prises en cours de route, tout comme ceux du "collectif de design" plus large, c'est-à-dire:

  • Les utilisateurs potentiels (cliniciens, patients et leurs proches)

  • Les acteurs susceptibles d'apporter un appui politique et/ou un soutien financier (ministère de l'industrie et du développement économique, investisseurs) ou de poser des contraintes spécifiques (régulateurs, ministère de la santé, tiers-payeur).

Enfin, tel que le soulève le vidéo clip, bien que les concepteurs prennent généralement le soin de préciser les besoins auxquels leur technologie répond, le point de départ du processus de conception ne repose pas sur une analyse de l'importance respective des différents problèmes de santé auxquels nous devrions trouver des solutions. Il importe donc de clarifier les défis des systèmes de soins!

N'hésitez pas à nous faire part de vos réactions et commentaires sur cette vidéo!.

 

 Thématique 2 : Quelle collaboration entre concepteurs et utilisateurs mènerait à des technologies médicales offrant plus de valeur pour les systèmes de soins?

Les modèles de collaboration

(Cliquez sur l'image pour plus de détails)

Olivier Demers-Payette, étudiant au doctorat en santé publique à l'Université de Montréal, a présenté quatre modèles qui illustrent la collaboration possible entre développeurs et utilisateurs selon un continuum d'engagement dans les processus d'innovation. Répartis en trois sous groupes, les participants ont ensuite débattu:

  • Des forces et des faiblesses de chacun des modèles

  • Des contextes dans lesquels la contribution des professionnels, des patients et des proches peut être intégrée à la conception des innovations médicales

  • Des retombées souhaitées à travers cette collaboration

Le contenu de ces discussions alimentera une partie de la thèse doctorale d'Olivier (dépôt prévu à l'été 2013).

 

 Thématique 3 : Quels sont les buts et les caractéristiques des technologies médicales qui leur procurent le plus de valeur?

Pascale Lehoux a précisé que la valeur d'une technologie ne réside pas dans la technologie elle-même, mais plutôt dans les activités qu'elle rend possibles. La valeur perçue d'une technologie est donc influencée par sa capacité à compléter et à prolonger les compétences des utilisateurs, leur permettant entre autres de réaliser de nouvelles actions.

Toutefois, tel que le vidéo clip l'évoque, la promotion des nouvelles technologies repose sur des caractéristiques dont la valeur demeure peu questionnée. Par exemple, bien que nous aimions tous ce qui évoque la "rapidité" et la "performance", nous pourrions concevoir des technologies médicales qui poursuivraient plutôt la "pérennité" et "l'équité."
 

N'hésitez pas à nous faire part de vos réactions et commentaires sur cette vidéo!

 

Notre équipe donnera suite à cet atelier par le développement de divers dossiers sur le blogue Hinnovic, par la mise en œuvre de nouvelles études et par des publications.

Merci à tous les participants!

 

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook0Share on LinkedIn0Print this page