Hinnovic » 2 avril : Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme

2 avril : Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme

Credit : hepingting via Flickr (Creative Commons)C’est aujourd’hui 2 avril la journée mondiale de l’autisme. «De tous les troubles graves de développement, l’autisme est celui qui connaît la plus rapide expansion dans le monde.» selon l’Organisation des Nations Unies. Hinnovic a de nombreuses fois traité de l’autisme et des troubles du spectre autistique. En cette journée de sensibilisation, nous avons voulu revenir sur nos entrées depuis plusieurs années et sur les innovations qui ont permis, qui permettent ou qui permettront de faire avancer la recherche et d’améliorer la qualité de vie des enfants ou adultes affectés par cette maladie.

Un dossier sur l’autisme

autism_childEn 2009 déjà, nous avons publié un dossier complet sur l’autisme en incluant plusieurs billets et des entrevues de spécialistes. Nous sommes tout d’abord revenus sur les «Défis de l’autisme» avec une introduction des causes et des caractéristiques de ce trouble ainsi que des difficultés rencontrées par les autistes adultes. Dans cette entrevue vidéo, Carmen Lahaie, présidente d’Autisme Montréal, nous parlait de ses 25 années d’expérience auprès des familles d’enfants autistes. Elle y décrivait les nombreux obstacles que rencontrent ces dernières dans leur recherche de soins et de services adaptés aux besoins de leur enfant.  Toujours dans une entrevue, Nathalie Poirier, psychologue clinicienne et l’une des auteures du livre «L’autisme, un jour à la fois», nous expliquait en quoi consiste l’approche béhaviorale, une des approches les plus avantageuses pour l’enfant autiste. Finalement, nous mettions en ligne une présentation du Dr Eric Fombonne intitulée «L’autisme démystifié». Le Dr Fombonne était à l’époque Directeur du Département de psychiatrie de l’Hôpital de Montréal pour enfants au CUSM et Directeur du Département de pédopsychiatrie de l’Université McGill.

 

Des solutions innovantes et créatives pour améliorer la qualité de vie

«L’autisme ne se guérit pas. Le défi est d’en atténuer les symptômes afin d’améliorer la qualité de vie des personnes autistes.» Fidèles à notre mission de vouloir traiter d’approches innovantes en TAATéléQC300xsanté, nous avons publié plusieurs billets, capsules ou entrevues vidéo qui proposent de diminuer les symptômes liés aux troubles du spectre autistique. Ainsi, Carolyne Mainville, ergothérapeute et thérapeute reconnue et accréditée par l’American Hippotherapy Association (AHA), nous expliquait les fondements, les bienfaits, mais aussi les limites de l’hippothérapie qui est une stratégie de réadaptation se basant sur le mouvement tridimensionnel du cheval pour améliorer les fonctions neuromotrices et certains processus sensoriels et qui s’avère utile chez certains autistes. Plus récemment en 2014, nous traitions de la thérapie assistée par l’animal comme solution pour amener à une réduction du stress chez les enfants atteints du trouble du spectre de l’autisme.

 

Les avancées prometteuses en recherche

Finalement, nous avons publié au mois de mars 2015 un billet sur trois possibles avancées spectaculaires en santé proposées par le MIT. L’une d’elles pourrait s’avérer très intéressante pour mieux comprendre le développement précoce du cerveau et donc des troubles comme l’autisme. Voir le 3e paragraphe de notre billet «Trois innovations en santé dans le top 10 du MIT Breakthrough Technologies».

 

Auteur : Jérémy Bouchez
Hinnovic.org

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires modérés. Les commentaires hors sujet seront effacés.

Email this to someoneTweet about this on Twitter0Share on Facebook0Share on LinkedIn0Print this page